Trio Kaléidoscope

IMG_7447

Adam
Écrit par Samuel Champagne
Publié chez Les Éditions de Mortagne
Pages: 352 pages
Âge: 16 ans et plus
Note: 5 étoiles

Résumé

Je m’appelle Adam, mais, à l’école, on me surnomme Numéro Deux. Parce que je suis le deuxième enfant d’une fratrie de sept. Mon frère aîné a eu la chance de pouvoir partir étudier loin avant que ma mère ne se mette à pondre un numéro après l’autre. Lui, il n’est pas prisonnier de tout ça.

Notre maison est trop petite, l’argent manque, mes parents travaillent sans arrêt. Alors, qui s’occupe de changer des couches, de cuisiner, de faire régner la discipline et de jouer au taxi? Moi. Moi qui n’ai aucun temps libre, aucun espace. Mais tout le monde s’en fiche. La famille avant tout, dit-on.

Dans ces conditions, impossible d’avoir beaucoup d’amis ou de faire partie de l’équipe de football de la polyvalente. Et il y a Milan. Il voudrait qu’on se voie davantage, mais je n’y arrive pas ! Ce n’est pas juste ! Je n’ai pas demandé tous ces frères et soeurs !

J’en ai assez, ça ne peut plus continuer comme ça. Evidemment, quand je le dis à ma famille, on s’engueule. Ce n’est pas la première fois, pourtant je finis par le regretter. Car, quelques heures plus tard, ce n’est pas ma petite soeur Clara, venue me rejoindre dans mon lit, qui me réveille au beau milieu de la nuit. Ce sont deux policiers…

Chronique

Adam, c’est l’histoire d’un jeune homme qui cherche à savoir qui il est, en quoi il se démarque des autres et où est sa place. Tout au long du roman, on le suit à travers sa quête d’identité. Je vous rassure tout suite, ce n’est ni trop dramatique ni trop sombre comme histoire, au contraire. J’ai adoré ma lecture, du début à la fin. Je n’ai absolument aucun commentaire négatif à émettre. Par contre, j’ai beaucoup de belles choses à vous dire sur ce livre.

D’abord, j’ai aimé qu’au cours des premières pages, on suive Adam dans son quotidien: à la maison où il joue le rôle d’un parent auprès de ses cinq frères et soeurs plus jeunes malgré qu’il n’ait que 16 ans, à l’école où il se fait constamment taquiner à cause de sa grande famille, et dans sa vie personnelle où il cherche à affirmer et à prendre sa place ainsi qu’à créer des liens avec des jeunes gays et lesbiens de son âge.

Mais plus loin dans ma lecture, je suis devenue complètement accro à ce livre: juste au moment où tout chavire. Après qu’Adam ait nommé ses frustrations, ses déceptions, ses objections… avec un ton et des paroles chargés de reproches, le pire survient: un accident. Un accident grave impliquant toute sa famille les conduisant tous à l’hôpital entre la vie et la mort. A ce moment, Adam réalise à quel point il les aime et fait tout pour les ramener un après l’autre à la maison. Ça aura pris cet enchaînement d’événements pour que tout se replace tranquillement.

Bref, j’ai aimé la manière dont notre curiosité et notre intérêt est constamment soutenu durant notre lecture. J’ai adoré côtoyer ce personnage doux, généreux, responsable mais à l’intérieur duquel sommeille un volcan sur le point d’exploser. J’ai été charmée par les dialogues chaleureux entre les personnages alors qu’ils apprennent à se parler des vraies affaires et qu’Adam affirme sa place, sa personnalité, ses désirs et ses intérêts. Je mets au défi quiconque qui fait la lecture de ce roman de ne pas s’attacher à ce jeune adolescent.

***

IMG_7446

James
Écrit par Samuel Champagne
Publié aux Éditions de Mortagne
Âge: 16 ans et plus
Pages: 360 pages
Note: 4 étoiles

Résumé

La première fois que j’ai ressenti ce petit fourmillement dans mon ventre, que j’ai eu l’impression que mes pensées étaient embrumées, c’était à cause d’une nageuse de mon équipe, en sixième année. Puis, les mêmes sentiments se sont répétés pour une autre fille, l’année suivante.

Mon secondaire s’est poursuivi ainsi, entre quelques blondes, des amis, les compétitions de natation et les jeux vidéo. Sans que je me pose trop de questions.
Et voilà que les sensations reviennent. Mais, ce coup-ci, je doute. Car c’est Isaac, avec ses yeux bleus et son excentricité, qui donne envie à mon corps de faire les choses différemment.

Les filles m’attirent toujours autant, mais rien ne me fait oublier Isaac. Ma famille, mon coach, les autres athlètes… Que vont-ils dire de tout ça ? Moi-même, j’ai de la difficulté à comprendre ce qui m’arrive.
Je sais nager, mais je ne suis pas sûr de savoir comment aimer un gars.

Chronique

James est le deuxième roman de la collection Kaléidoscope. Rapidement, pendant ma lecture, j’ai pris conscience que les personnages principaux de chacun des livres de la collection « coexistaient » d’une certaine manière. Adam (personnage principal du premier roman de la collection), va à la même encore que James, et on entrevoit un certain Antonin (titre du troisième roman) parmi les amis d’un des frères de James. J’adore l’idée!

Ce roman est réellement bien écrit. Dès les premières pages, on est captivé et on a toujours envie de continuer notre lecture. J’ai aimé le fait qu’on nous mette en contexte doucement, que les premiers chapitres soient consacrés à la vie quotidienne de James, sans grands bouleversements. J’aime la manière dont on amène le personnage à tomber amoureux doucement et à vivre ses questionnements intérieurs.

Je trouve très intéressant qu’ont ait choisi un personnage hétérosexuel qui tombe amoureux d’un garçon. La thématique est tout à fait actuelle et appelle à l’ouverture d’esprit. De plus, puisque le livre est principalement destiné aux adolescentes et aux adolescents, je trouve le sujet encore plus pertinent. À cette période de chamboulements et de remises en question, une telle lecture peut être bénéfique pour bien des jeunes.

***

IMG_7445

Antonin
Écrit par Samuel Champagne
Publié aux Éditions de Mortagne
Âge: 16 ans et plus
Pages: 408 pages
Note: 5 étoiles

Résumé

S’ils savaient…
Cette phrase, c’est toute ma vie. Il y a beaucoup de choses que les gens ignorent à mon sujet. J’ai une famille qui m’aime, des amis, je suis bon à l’école. On dit aussi de moi que je suis un grand artiste. Mon existence est parfaite, semble-t-il.

Mais j’en ai eu une autre, avant, avec des parents biologiques qui sont restés dans ma tête, même après mon adoption. Je songe sans cesse à mon père, en colère par ma faute. À ma mère, partie m’acheter un cadeau sans jamais revenir. À ces journées que j’ai passées seul, dans l’appartement, à l’attendre du haut de mes six ans. Je pense à la chance que j’ai eue qu’on ait bien voulu de moi et à tout ce que je dois faire pour qu’on ne m’abandonne pas de nouveau.

C’est pourquoi je cache ma douleur. Pour que personne ne sache que je fais des crises de panique ou des cauchemars, parfois même éveillé. Ni ces parents qui me sont tombés du ciel, ni mon frère, ni mes amis. Et surtout pas William, le gars que j’aime, le seul avec qui j’arrive à oublier. Il faut que je garde la tête haute et le passé à l’intérieur. Mais les souvenirs refont toujours surface, et je commence à manquer de force pour les affronter.

Chronique

Au début, j’avoue avoir trouvé Antonin antipathique, égoïste et déprimant! Il ne semble être attaché à personne, il parle peu, il s’isole, il n’a pas confiance en lui… En avançant davantage dans ma lecture du livre, j’ai compris que c’était les blessures de son passé qui l’empêchaient de rayonner et de vivre avec enthousiasme et optimisme.

C’est d’ailleurs ce que j’ai principalement aimé de ce livre: qu’on aborde autre chose, en plus des questionnements et des réticences quant à son orientation sexuelle. On observe Antonin se battre contre les démons de son passé.

Je préfère vous avertir, à un certain point dans l’histoire, on se met à tourner les pages très rapidement parce que c’est TROP BON! Aussi, après qu’un événement perturbant survienne dans l’histoire, le point de vue change et on perçoit la suite du déroulement selon d’autres personnages du roman. C’est extrêmement intéressant et je vous mets alors au défi de déposer le livre pour poursuivre votre journée sans y penser constamment!

Bref, ce roman est accrocheur à un point tel qu’il nous habite même lorsqu’on l’a terminé! J’ai adoré ma lecture, j’ai dévoré le livre d’une couverture à l’autre. Je le recommande sans hésiter!

Sophie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s