L’horloge de l’apocalypse

L’horloge de l’apocalypse
Écrit par Lorris Murail
Publié aux éditions Pocket Jeunesse
Âge: 16 ans et +
Pages: 331 pages
Note: 2 étoiles

Résumé

En cavale malgré elle, Norma, dix-neuf ans, abandonne tout pour se cacher dans une tiny house au fin fond du désert d’Arizona. À sa charge, Liz, sa nièce de huit ans qu’elle doit protéger. Pour survivre, elle trouve un boulot de serveuse dans le diner du coin. Alors que Norma peine à s’acclimater à sa nouvelle vie et aux habitants agressifs de la région, elle découvre un mystérieux
canal radio. Elle se met alors à écouter en boucle un certain OT, jeune animateur qui mêle blues, anti-trumpisme et prêches apocalyptiques sur le dérèglement climatique et la fin du monde…

Chronique

Je me suis totalement laissée berner par la page couverture de ce roman et par son titre je l’avoue. Je me trompe très rarement sur un roman en me fiant à la page couverture, sauf que cette fois c’était le cas et j’ai vraiment été déçue de ma lecture. Comme je m’attendais à un roman intense qui parlerait de fin du monde, disons que j’ai fait le saut en avançant dans ma lecture et en attendant en vain qu’il se passe quelque chose.

Dans cette histoire, on suit Norma qui doit déménager rapidement pour se cacher avec sa nièce de 8 ans. Elle arrive dans un petit village perdu dans le désert de l’Arizona et s’adapte du mieux qu’elle peut. Elle se fait donner une petite radio et passe tout son temps libre à écouter un poste qui parle du réchauffement climatique.

Mon résumé résume vraiment l’histoire. Il ne se passe pas grand chose et je sentais vraiment pendant ma lecture que ce livre visait des résidents des États-Unis avec tous les commentaires sur leur président.
Bien que plusieurs propos soient très justes et même parfois provocateurs, je n’ai vraiment pas trouvé le récit intéressant. J’ai eu beaucoup de mal à le lire au complet et c’était assez pénible! J’ai trouvé les personnages peu crédibles avec Normal très déconnectée de la réalité qui laisse toujours sa nièce de 8 ans toute seule.

Bref, ce roman est une déception. Je ne le recommande malheureusement pas. Par contre, cela ne veut pas dire que d’autres ne l’aimeront pas, car certains éléments sont intéressants surtout pour les personnes très engagées envers l’environnement.

Sarah

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s